Blog

L'actualité sur tous les CRCC : Dermatillomanie, Trichotillomanie, Onychophagie et autres...

D’où vient l’onychophagie, cette manie qui touche 20 à 30% de la population ?

L’acte qui consiste à se ronger les ongles est naturellement considéré comme dégoûtant. De plus, nos doigts deviennent peu esthétiques. D’où vient cette manie qui porte d’ailleurs un nom et que reflète-t-elle ?

Très souvent, les personnes qui se rongent les ongles le font sans même en avoir conscience et une fois qu’elles ont commencé, il est dur pour elles de s’arrêter à tel point que chaque bout d’ongle dépassant des doigts y passe. Cette pratique peu ragoûtante porte un nom bien à elle : l’onychophagie.

Read more

Le TOC de la trichotillomanie : s’arracher les cheveux à en devenir chauve

La trichotillomanie est un trouble du comportement qui pousse à s’arracher les cheveux, mais aussi les sourcils, les cils ou tout autre poil.

Cette maladie fait partie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Elle se manifeste le plus souvent chez l’enfant et l’adolescent, particulièrement en période de stress. Il s’agit alors d’un simple tic. Mais cette maladie d’origine psychologique peut perdurer à l’âge adulte. En fonction de l’intensité de l’affection, la personne peut développer une peur de devenir chauve.

Read more

Onychophagie – une habitude à perdre

Se ronger les ongles est une habitude peu appétissante, mais généralement inoffensive, qui concerne surtout les jeunes gens. Elle peut aussi révéler un trouble psychique plus profond auquel il faut prêter attention.

Beaucoup de parents connaissent cela. A l’âge du jardin d’enfants, leur rejeton commence soudainement à se ronger les ongles. Des experts estiment qu’environ 20% des enfants de sept à dix ans sont concernés. D’autres sources évoquent le chiffre de 45% des jeunes gens.

Read more

Quand la moindre impureté de la peau doit disparaître

Vous ne pouvez pas vous empêcher de maltraiter votre peau. Une thérapie comportementale peut aider à remédier à ce trouble obsessionnel compulsif.

Il le faut. Cette impureté sur le front. Elle partira sûrement en pressant dessus. Cela ne fonctionne pas la première fois. Alors on recommence, en appuyant un peu plus fort. On remarque déjà une autre impureté ailleurs. Et ainsi de suite. On gratte, on pince, on presse. A la fin, il ne reste qu’un visage maltraité – rouge, gonflé, avec des zones égratignées. Cicatrices et croûtes vont rester.

Read more

Trichotillomanie : quels en sont les signes ?

Nous avons tous au moins une fois dans notre vie (et sûrement plus) fait le geste de tirer sur l’une de nos mèches de cheveux ou celui de s’amuser à s’entortiller cette dernière autour d’un doigt. Cela peut se produire dans un moment d’ennui, de préoccupation ou alors de grande réflexion, ou simplement parce que l’on est perdu dans ses pensées et que cela « occupe les mains ».

Ce petit geste innocent pour la plupart d’entre nous, peut se convertir pour certains en une véritable manie. Ces personnes vont passer des heures à s’entortiller les cheveux et à se les arracher parfois même jusqu’à l’alopécie (la calvitie).

C’est en 1889 que le médecin français François Henri Hallopeau (1842-1919) a décrit et nommé pour la premier fois ce phénomène : la trichotillomanie. Mais il fallu attendre de nombreuses décennies encore pour que la médecine commence à reconnaître la trichotillomanie comme une maladie du contrôle des impulsions.

Read more

Alexandra Rivière-Lecart : psychologue clinicienne spécialiste en France du CRCC/TOC de dermatillomanie

Alexandra Rivière-Lecart, psychologue clinicienne et psychothérapeute, est spécialiste du TOC de la dermatillomanie depuis 2009. Elle a fondé et dirigé le cabinet Dermatillomanie France de 2009 à 2017. En 2018, elle créé en collaboration avec d’autres psychologues qu’elle a formé le « Groupe d’Etudes sur la Dermatillomanie » (GED) dont l’objectif principal est la recherche et la psycho-éducation. En 2018, elle créé l’Alliance Francophone des CRCC (AFCRCC) pour mettre en place un réseau professionnel à travers le monde dans un travail francophone commun sur les CRCC.

Read more

L’onychophagie : pourquoi et comment arrêter de se ronger les ongles ?

Comme bon nombre des petites manies qui nous accompagnent au quotidien, ronger ses ongles peut avoir des conséquences indésirables lorsque l’habitude en vient à s’éterniser. Il faut donc être vigilant à garder cette gestuelle sous contrôle pour lui éviter de dégénérer. Se ronger les ongles : une gestuelle acquise dès l’enfance. Elle trouve généralement sa source dans la petite enfance. Les très jeunes enfants ont en effet tendance à utiliser les lèvres, aux tissus nerveux plus denses, pour toucher le monde qui les entoure. Cela s’exacerbe au moment de la poussée des dents avec les premières douleurs. Les doigts sont constamment et immédiatement à portée de la bouche et la pratique s’adopte presque naturellement. Les mécanismes psychologiques sont encore mal connus et les études commencent à peine à défricher le problème.

Read more

3 choses à savoir sur la dermatillomanie

Se triturer la peau en perdant toute notion du temps et en provoquant des lésions est un comportement lié à des tensions internes. Inspecter sa peau de temps en temps est tout à fait normal, mais passer des heures à triturer chaque petit bouton jusqu’à provoquer des lésions est une vraie pathologie, qui porte un nom : la dermatillomanie. Classée dans les Comportements répétitifs centrés sur le corps, ce trouble est caractérisé par « la vérification, le triturage et/ou le grattage répété et excessif de la peau induisant des lésions des tissus », indique le site dédié Dermatillomanie France. Voici quelques informations à connaître à ce sujet.

Read more

D’où vient l’onychophagie, cette manie qui touche 20 à 30% de la population ?

L’acte qui consiste à se ronger les ongles est naturellement considéré comme dégoûtant. De plus, nos doigts deviennent …

« Je suis dermatillomane… mais ça va mieux »

La dermatillomanie est un trouble consistant à toucher, gratter, « nettoyer » sans cesse son visage, jusqu’à le …

Le TOC de la trichotillomanie : s’arracher les cheveux à en devenir chauve

La trichotillomanie est un trouble du comportement qui pousse à s’arracher les cheveux, mais aussi les sourcils, les …