Blog

L'actualité sur tous les CRCC : Dermatillomanie, Trichotillomanie, Onychophagie et autres...

La trichotillomanie : une maladie pas poilante du tout !

S’il vous arrive parfois d’utiliser l’expression « il y a de quoi s’arracher les cheveux ! », d’autres ne font pas que l’utiliser mais la mettent également en pratique. Triturer, toucher, arracher : choses que de nombreuses personnes vivent au quotidien. Barbare, nous direz-vous ? Oui, aussi barbare que le nom de cette satanée maladie : la trichotillomanie. Mais quelle est cette maladie qui peut mener à la calvitie ?

Read more

Pourquoi ne peut-on pas se retenir de percer un bouton ? Alexandra Rivière-Lecart, fondatrice de l’AFCRCC, interviewée sur la dermatillomanie

L’envie de régler son compte à un bouton prend parfois le pas sur les recommandations des dermatologues.

Vous l’ignoriez ? Peut-être cela valait-il mieux ! Les vidéos de perçage de boutons, de furoncles et de points noirs –zit popping en anglais- sont légion sur Internet et comptabilisent des milliers de vues. Dans l’une d’elles, sobrement intitulée Vidéo Gore gros bouton de pu dans le dos, un jeune homme se fait percer un bouton en gros plan, faisant apparaître une éruption de pus qui dure plusieurs minutes. Difficile de s’expliquer comment une vidéo qui suscite le dégoût a pu être visionnée plus de deux millions de fois. « Lorsque je regarde ces vidéos, je suis partagée entre l’envie de me masquer les yeux pour ne pas vomir et un profond soulagement quand le bouton perce enfin », témoigne Mélanie, 17 ans. La jeune fille fréquente régulièrement le site popthatzit.com créé par un Américain, Chris Azzari, entièrement dédié au perçage de boutons.

Read more

La trichotillomanie ou la manie de s’arracher les cheveux

Le syndrome de la trichotillomanie consiste à s’arracher les cheveux mais aussi les poils, les cils ou les sourcils dans l’objectif d’apaiser une tension intérieure. Il ne s’agit pas d’une maladie en tant que telle mais plutôt d’un trouble du comportement en réaction à une mauvaise gestion de ses émotions et de son intériorité. « C’est un comportement toxicomaniaque qui appartient aux addictions gestuelles et qui peut malheureusement durer des années, explique Jean-Christophe Seznec, psychiatre et pharmacologue. Ce trouble touche plus largement les filles que les garçons. En effet, les filles ont plus d’émotions et les gèrent moins bien, ce qui réveille ce comportement d’auto-toilettage pour s’apaiser de façon inappropriée »…

Read more

D’où vient l’onychophagie, cette manie qui touche 20 à 30% de la population ?

L’acte qui consiste à se ronger les ongles est naturellement considéré comme dégoûtant. De plus, nos doigts deviennent peu esthétiques. D’où vient cette manie qui porte d’ailleurs un nom et que reflète-t-elle ?

Très souvent, les personnes qui se rongent les ongles le font sans même en avoir conscience et une fois qu’elles ont commencé, il est dur pour elles de s’arrêter à tel point que chaque bout d’ongle dépassant des doigts y passe. Cette pratique peu ragoûtante porte un nom bien à elle : l’onychophagie.

Read more

Le TOC de la trichotillomanie : s’arracher les cheveux à en devenir chauve

La trichotillomanie est un trouble du comportement qui pousse à s’arracher les cheveux, mais aussi les sourcils, les cils ou tout autre poil.

Cette maladie fait partie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Elle se manifeste le plus souvent chez l’enfant et l’adolescent, particulièrement en période de stress. Il s’agit alors d’un simple tic. Mais cette maladie d’origine psychologique peut perdurer à l’âge adulte. En fonction de l’intensité de l’affection, la personne peut développer une peur de devenir chauve.

Read more

Onychophagie – une habitude à perdre

Se ronger les ongles est une habitude peu appétissante, mais généralement inoffensive, qui concerne surtout les jeunes gens. Elle peut aussi révéler un trouble psychique plus profond auquel il faut prêter attention.

Beaucoup de parents connaissent cela. A l’âge du jardin d’enfants, leur rejeton commence soudainement à se ronger les ongles. Des experts estiment qu’environ 20% des enfants de sept à dix ans sont concernés. D’autres sources évoquent le chiffre de 45% des jeunes gens.

Read more

Quand la moindre impureté de la peau doit disparaître

Vous ne pouvez pas vous empêcher de maltraiter votre peau. Une thérapie comportementale peut aider à remédier à ce trouble obsessionnel compulsif.

Il le faut. Cette impureté sur le front. Elle partira sûrement en pressant dessus. Cela ne fonctionne pas la première fois. Alors on recommence, en appuyant un peu plus fort. On remarque déjà une autre impureté ailleurs. Et ainsi de suite. On gratte, on pince, on presse. A la fin, il ne reste qu’un visage maltraité – rouge, gonflé, avec des zones égratignées. Cicatrices et croûtes vont rester.

Read more

La trichotillomanie : une maladie pas poilante du tout !

S’il vous arrive parfois d’utiliser l’expression « il y a de quoi s’arracher les cheveux ! », d’autres ne …

Onychophagie : 5 trucs que vous risquez si vous vous rongez les ongles

L’onychophagie est une très mauvaise manie qui consiste à se ronger les ongles. Outre les problèmes esthétiques …

Pourquoi ne peut-on pas se retenir de percer un bouton ? Alexandra Rivière-Lecart, fondatrice de l’AFCRCC, interviewée sur la dermatillomanie

L’envie de régler son compte à un bouton prend parfois le pas sur les recommandations des dermatologues. Vous l’ignoriez …