Catégorie : Trichotillomanie

La trichotillomanie : une maladie pas poilante du tout !

S’il vous arrive parfois d’utiliser l’expression « il y a de quoi s’arracher les cheveux ! », d’autres ne font pas que l’utiliser mais la mettent également en pratique. Triturer, toucher, arracher : choses que de nombreuses personnes vivent au quotidien. Barbare, nous direz-vous ? Oui, aussi barbare que le nom de cette satanée maladie : la trichotillomanie. Mais quelle est cette maladie qui peut mener à la calvitie ?

Read more

La trichotillomanie ou la manie de s’arracher les cheveux

Le syndrome de la trichotillomanie consiste à s’arracher les cheveux mais aussi les poils, les cils ou les sourcils dans l’objectif d’apaiser une tension intérieure. Il ne s’agit pas d’une maladie en tant que telle mais plutôt d’un trouble du comportement en réaction à une mauvaise gestion de ses émotions et de son intériorité. « C’est un comportement toxicomaniaque qui appartient aux addictions gestuelles et qui peut malheureusement durer des années, explique Jean-Christophe Seznec, psychiatre et pharmacologue. Ce trouble touche plus largement les filles que les garçons. En effet, les filles ont plus d’émotions et les gèrent moins bien, ce qui réveille ce comportement d’auto-toilettage pour s’apaiser de façon inappropriée »…

Read more

Le TOC de la trichotillomanie : s’arracher les cheveux à en devenir chauve

La trichotillomanie est un trouble du comportement qui pousse à s’arracher les cheveux, mais aussi les sourcils, les cils ou tout autre poil.

Cette maladie fait partie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Elle se manifeste le plus souvent chez l’enfant et l’adolescent, particulièrement en période de stress. Il s’agit alors d’un simple tic. Mais cette maladie d’origine psychologique peut perdurer à l’âge adulte. En fonction de l’intensité de l’affection, la personne peut développer une peur de devenir chauve.

Read more

Trichotillomanie : quels en sont les signes ?

Nous avons tous au moins une fois dans notre vie (et sûrement plus) fait le geste de tirer sur l’une de nos mèches de cheveux ou celui de s’amuser à s’entortiller cette dernière autour d’un doigt. Cela peut se produire dans un moment d’ennui, de préoccupation ou alors de grande réflexion, ou simplement parce que l’on est perdu dans ses pensées et que cela « occupe les mains ».

Ce petit geste innocent pour la plupart d’entre nous, peut se convertir pour certains en une véritable manie. Ces personnes vont passer des heures à s’entortiller les cheveux et à se les arracher parfois même jusqu’à l’alopécie (la calvitie).

C’est en 1889 que le médecin français François Henri Hallopeau (1842-1919) a décrit et nommé pour la premier fois ce phénomène : la trichotillomanie. Mais il fallu attendre de nombreuses décennies encore pour que la médecine commence à reconnaître la trichotillomanie comme une maladie du contrôle des impulsions.

Read more

La trichotillomanie : un problème sérieux

La trichotillomanie est un trouble caractérisé par un arrachage répétitif des cheveux ou des poils (sourcils, poils pubien, axillaires…).  Les personnes affectées s’arrachent cheveux ou poils de façon compulsive, un peu comme un tic, soit pour soulager une tension, une angoisse, soit par « réflexe » sans trop y penser. Les enfants et les adolescents sont les plus touchés, mais le trouble peut exister à tout âge. La cause de cette « manie » ? Elle est mal comprise. Il s’agit toutefois d’un trouble psychologique, caractérisé par une difficulté à contrôler ses impulsions, qui aurait également des origines génétiques et neurologiques.

Read more

La trichotillomanie : une maladie pas poilante du tout !

S’il vous arrive parfois d’utiliser l’expression « il y a de quoi s’arracher les cheveux ! », d’autres ne …

Onychophagie : 5 trucs que vous risquez si vous vous rongez les ongles

L’onychophagie est une très mauvaise manie qui consiste à se ronger les ongles. Outre les problèmes esthétiques …

Pourquoi ne peut-on pas se retenir de percer un bouton ? Alexandra Rivière-Lecart, fondatrice de l’AFCRCC, interviewée sur la dermatillomanie

L’envie de régler son compte à un bouton prend parfois le pas sur les recommandations des dermatologues. Vous l’ignoriez …