Livres

Psychanalyse, dermatologie, prothèses. D’une peau à l’autre (S. Consoli & S. Consoli, 2006)

La peau ne représente pas seulement la limite du corps et de l’espace psychique d’un individu, elle est aussi une surface de deux mètres carrés environ sur laquelle s’expriment émotions, mouvements pulsionnels, affects, pensées, et où apparaissent les traces laissées par le temps, les cicatrices de traumatismes anciens, les marques d’appartenance à un sexe, à un groupe social, l’inscription dans une filiation… Les personnes évoquées dans cet ouvrage ont quitté une peau familière pour une peau malmenée, étrangère, parfois même marquée du sceau de la monstruosité. Dermatoses diverses, pathomimies, greffe d’un organe vital, machine implantée sous la peau (défibrillateur), rein artificiel, les ont entraînées dans une traversée périlleuse où, à tout moment, elles risquaient de perdre un peu de leur humanité, voire leur vie. Heureuses celles qui, grâce à la rencontre avec des soignants du corps, des psychiatres et des psychanalystes, ont pu sauver leur peau en acquérant une vie somatique et psychique de meilleure qualité. A travers de nombreux cas cliniques, cet ouvrage montre combien dans la peau, à la limite du sujet, se mêlent le familier et l’étranger, se rencontrent l’humain et l’inhumain, s’affrontent la vie et la mort.

Découvrir ce livre…

Catégorie : Étiquettes : ,

Description

La peau ne représente pas seulement la limite du corps et de l’espace psychique d’un individu, elle est aussi une surface de deux mètres carrés environ sur laquelle s’expriment émotions, mouvements pulsionnels, affects, pensées, et où apparaissent les traces laissées par le temps, les cicatrices de traumatismes anciens, les marques d’appartenance à un sexe, à un groupe social, l’inscription dans une filiation… Les personnes évoquées dans cet ouvrage ont quitté une peau familière pour une peau malmenée, étrangère, parfois même marquée du sceau de la monstruosité. Dermatoses diverses, pathomimies, greffe d’un organe vital, machine implantée sous la peau (défibrillateur), rein artificiel, les ont entraînées dans une traversée périlleuse où, à tout moment, elles risquaient de perdre un peu de leur humanité, voire leur vie. Heureuses celles qui, grâce à la rencontre avec des soignants du corps, des psychiatres et des psychanalystes, ont pu sauver leur peau en acquérant une vie somatique et psychique de meilleure qualité. A travers de nombreux cas cliniques, cet ouvrage montre combien dans la peau, à la limite du sujet, se mêlent le familier et l’étranger, se rencontrent l’humain et l’inhumain, s’affrontent la vie et la mort.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Psychanalyse, dermatologie, prothèses. D’une peau à l’autre (S. Consoli & S. Consoli, 2006)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *