Blog

L'actualité sur tous les CRCC : Dermatillomanie, Trichotillomanie, Onychophagie...

« Peaus.sible » : Le blog de Camille Montaz et le compte Instagram pour se sentir bien dans sa peau

Peaussible est un média autour de la dermatillomanie : un trouble psychique peu connu autour de la peau, dont j’ai été atteinte pendant 15 ans.

Ce trouble touche majoritairement des femmes qui développent une vraie obsession autour de leur peau (visage et/ou corps) qu’elles ne peuvent s’empêcher de vérifier / gratter / percer / triturer / arracher en permanence, alors même que leur acné est généralement plutôt faible. Occasionnant alors des lésions plus ou moins graves, qui amènent beaucoup de honte, de culpabilité et de stratégies de dissimulation.

Pour voir le blog : https://www.peaussible.fr

7/04/2020 | Interview de la représentante AFCRCC Afrique | « ARMELLE AGBADAGAN AU SUJET DES COMPORTEMENTS RÉPÉTITIFS CENTRÉS SUR LE CORPS : « IL EST TEMPS DE QUITTER L’ISOLEMENT ET LA HONTE »

Bien qu’affectant 2 à 5% des populations, les Comportements répétitifs centrés sur le corps (Crcc) sont des troubles psychologiques qui sont encore moins connus. Ils se manifestent entre autres par le grattage de la peau, le tirage des cheveux, le mordillement des lèvres et de l’intérieur des joues. Psychologue clinicienne, Représentante de l’association francophone des Comportements Répétitifs Centrés sur le Corps en Afrique, Armelle Agbadagan dévoile tout de ces troubles…

 

Lire l’article : cliquer ici

6/06/2019 | TF1 Info | « Atteintes de dermatillomanie, le triturage compulsif des boutons, elles racontent leurs souffrances »

POC – Se percer un ou deux boutons de temps en temps, ça n’a rien de grave. Passer chaque jour des heures à le faire dans sa salle de bain l’est un peu plus. Cela s’appelle la dermatillomanie, un trouble plus courant qu’on ne le pense et dont nous parlent trois dermatillomanes, ainsi qu’Alexandra Lecart, psychologue-clinicienne spécialiste des TOC.

Read more

Dermatillomanie ou l’obsession de se percer les boutons

Pour soulager leurs tensions internes, certaines personnes inspectent et se triturent la peau au point de créer des lésions cutanées… C’est la dermatillomanie, un trouble peu connu mais loin d’être rare. Les explications d’Alexandra Lecart, psychologue notamment spécialisée dans l’accompagnement de ce trouble.

Read more

La trichotillomanie : une maladie pas poilante du tout !

S’il vous arrive parfois d’utiliser l’expression « il y a de quoi s’arracher les cheveux ! », d’autres ne font pas que l’utiliser mais la mettent également en pratique. Triturer, toucher, arracher : choses que de nombreuses personnes vivent au quotidien. Barbare, nous direz-vous ? Oui, aussi barbare que le nom de cette satanée maladie : la trichotillomanie. Mais quelle est cette maladie qui peut mener à la calvitie ?

Read more

Pourquoi ne peut-on pas se retenir de percer un bouton ? Alexandra Rivière-Lecart, fondatrice de l’AFCRCC, interviewée sur la dermatillomanie

L’envie de régler son compte à un bouton prend parfois le pas sur les recommandations des dermatologues.

Vous l’ignoriez ? Peut-être cela valait-il mieux ! Les vidéos de perçage de boutons, de furoncles et de points noirs –zit popping en anglais- sont légion sur Internet et comptabilisent des milliers de vues. Dans l’une d’elles, sobrement intitulée Vidéo Gore gros bouton de pu dans le dos, un jeune homme se fait percer un bouton en gros plan, faisant apparaître une éruption de pus qui dure plusieurs minutes. Difficile de s’expliquer comment une vidéo qui suscite le dégoût a pu être visionnée plus de deux millions de fois. « Lorsque je regarde ces vidéos, je suis partagée entre l’envie de me masquer les yeux pour ne pas vomir et un profond soulagement quand le bouton perce enfin », témoigne Mélanie, 17 ans. La jeune fille fréquente régulièrement le site popthatzit.com créé par un Américain, Chris Azzari, entièrement dédié au perçage de boutons.

Read more

La trichotillomanie ou la manie de s’arracher les cheveux

Le syndrome de la trichotillomanie consiste à s’arracher les cheveux mais aussi les poils, les cils ou les sourcils dans l’objectif d’apaiser une tension intérieure. Il ne s’agit pas d’une maladie en tant que telle mais plutôt d’un trouble du comportement en réaction à une mauvaise gestion de ses émotions et de son intériorité. « C’est un comportement toxicomaniaque qui appartient aux addictions gestuelles et qui peut malheureusement durer des années, explique Jean-Christophe Seznec, psychiatre et pharmacologue. Ce trouble touche plus largement les filles que les garçons. En effet, les filles ont plus d’émotions et les gèrent moins bien, ce qui réveille ce comportement d’auto-toilettage pour s’apaiser de façon inappropriée »…

Read more

Un livre sur la dermatillomanie au printemps 2023…

« Arrête de te gratter ! : Comprendre la dermatillomanie pour mieux la soigner » Auteur : Alexandra Lecart, psychologue …

Un projet de documentaire sur la trichotillomanie…

« Jean-Patrick est un réalisateur et entrepreneur français de 36 ans et Audrey est une chercheuse en biologie française …

L’actrice hollywoodienne Amy Schumer dévoile sa trichotillomanie

Après avoir longtemps conservé ce secret, Amy Schumer a décidé de « lâcher prise ». Au cours d’une interview …