Le training autogène de Schultz

L’entraînement autogène de Schultz est une technique de relaxation thérapeutique visant à procurer un apaisement du stress et de l’anxiété. Pour Schultz, l’entraînement autogène (ou « méthode de relaxation par auto-décontraction concentrative ») doit être compris comme un entraînement à l’autohypnose, qui permet une réduction des tensions et du stress. Il présente un intérêt dans les maladies psychosomatiques comme la dermatillomanie, mais aussi la psychothérapie, la médecine du sport et la gestion du stress en permettant relaxation et détente.

  • Expérience de la pesanteur:

« mon bras (droit ou gauche) est (tout) lourd ».
Le patient se concentre sur cette phrase cinq ou six fois. C’est la détente musculaire qui est recherchée. On guette également l’apparition de la « généralisation », c’est-à-dire le moment où de façon tout à fait spontanée, sans intervention volontaire, la pesanteur se fera également sentir dans d’autres membres. A ce moment là Schultz intègre dans sa formule les parties du corps qui se sont spontanément alourdies précédemment. Par exemple : « mes bras sont lourds » ou « mes bras et mes jambes sont lourds » … etc. Pour terminer par « tout mon corps est lourd », le patient a alors franchi le premier stade du training.

  • Expérience de la chaleur:

« mon bras est chaud ».
Modifications vasculaires dans le sens d’une vaso-dilatation. En fin de séance formule globalisée « mon corps est lourd, mon bras est chaud ». Au fil des séances, induction globalisée « je suis tout à fait calme, tout le corps est lourd et chaud ».

  • Contrôle du cœur:

« mon cœur bat calme et fort ».Descriptions plus riches : « une vague va et vient comme une mer qui sans cesse déferle
sur la rive […] Tout mon corps devient alternativement plus grand et plus petit […] Quelque chose en moi se resserre, un peu comme si je fermais le poing […] Je ressens une pression et une constriction, cela n’est pas désagréable ; cela s’élargit vers le milieu de la poitrine, je crois que c’est mon cœur qui se contracte ». Le relaxateur peut venir placer sa main sur la poitrine pour aider à la sensation. Par la suite le sujet utilise sa propre main.

  • Contrôle respiratoire:

« je respire calmement […] je suis tout respiration ».
Cette formule n’implique aucune modification active de la respiration, au contraire il est proposé au patient de s’abandonner à sa respiration, sans vouloir l’influencer d’aucune manière. Autres formules proposées par les patients eux-même : « Mon corps est tout à fait chaud, le cœur travaille très calmement, je me soulève et m’abaisse en respirant, comme une barque sur une mer tranquille […] Je suis tout respiration ».

  • Chaleur au niveau de l’abdomen:

« Mon plexus solaire est tout chaud » ou mieux « … inondé de chaleur ».
Le relaxateur vient poser sa main sur l’abdomen du patient en état de concentration dans une région située entre le nombril et l’appendice xyphoïde.

  • Fraîcheur du front:

« Mon front est bon [ou agréablementfrais ».
Le patient doit se concentrer sur une fraîcheur légère et passagère « comme un bref tamponnement d’eau de Cologne […] Comme si un souffle frais caressait légèrement le front ». Il cherche une réaction vaso-constrictive (ou peut-être simplement à refroidir l’activité fantasmatique).

Dermatillomanie : définition, causes psychologiques, solutions

La dermatillomanie correspond à un comportement répétitif centré sur le corps, appelé CRCC. Cette maladie concernerait …

Peaussible, le blog pour se sentir bien dans sa peau

Peaussible est un média autour de la dermatillomanie : un trouble psychique peu connu autour de la peau, dont j’ai été …

Atteintes de dermatillomanie, le triturage compulsif des boutons, elles racontent leurs souffrances

POC – Se percer un ou deux boutons de temps en temps, ça n’a rien de grave. Passer chaque jour des heures à …